Comment se débarrasser des moucherons dans les plantes d’intérieur ?

Comment se débarrasser des moucherons dans les plantes d’intérieur ?

Quand on est amoureux des plantes, il est difficile de les voir se faire attaquer par des bestioles ou des parasites. Les moucherons sont des insectes nuisibles qui ressemblent à des moustiques. La bonne nouvelle est que, par rapport à de nombreux autres parasites, ces moucherons sont moins invasifs et surtout moins agressifs. Ils causent donc généralement moins de dégâts que les pucerons par exemple. Qui plus est, il est souvent assez simple de s’en débarrasser.

 

À quoi ressemblent ces petits moucherons dans nos plantes d’intérieur ?

 

Généralement ils sont assez reconnaissables : de longues pattes et des ailes transparentes. Vous les verrez souvent plutôt dans les pots de vos plantes avec du terreau de bonne qualité (maintenant bien l’humidité). En effet, ils ont tendance à préférer les sols humides et  riches en substances nutritives. C’est notamment le cas de la plupart de vos plantes d’intérieurs comme les papyrus ou les orchidées dont l’entretien quotidien nécessite généralement une hygrométrie élevée.

Ces petites mouches peuvent être vues en train de voler autour des pots de vos plantes ou encore dans le sol, se nourrissant de la matière organique et des racines. En revanche, à l’inverse de certains parasites plus dangereux (les pucerons par exemple !), vous ne les verrez pas mâcher le feuillage de la plante.

 

 

Les moucherons adultes ont une durée de vie très courte (environ une semaine). Cependant, ils peuvent avoir un impact important sur la détérioration de vos plantes. Ils peuvent produire jusqu’à 300 œufs dans un temps très court. D’autant plus lorsqu’ils se retrouvent dans un environnement qui leur plaît. Ils peuvent causer des dommages très importants dans vos végétaux s’ils ne sont pas pris en charge rapidement.

 

 

Comment repérer ces petites mouches ?

 

Il est assez simple de savoir si votre plante est infestée de moucherons. En effet, celles-ci ne volent pas très bien (et souvent en zigzag). Elles restent donc généralement assez près de la plante.

Au vu du cycle de croissance de cette bestiole, vous verrez souvent différents stades de développement de cette mouche. Il est de plus souvent possible de repérer certaines futures mouches encore au stade larvaire dans le terreau de votre plante. Les œufs sont pondus dans le sol et les larves grandissent donc dans le terreau où ils mangent des débris organiques. Anatomiquement, ces larves de moucherons ont un corps translucide et une tête noire et brillante.

 

 

En quelle saison sont-ils les plus présents ?

 

Les moucherons deviennent les plus virulents à l’approche de l’hiver, lorsque la plupart de vos plantes vont rentrer en dormance. En effet, pendant cette période, les plantes ont tendance à végéter et donc utilisent moins d’eau. Le terreau de votre pot reste donc humide plus longtemps. Comme nous l’avons vu, les moucherons prospèrent dans les sols humides.

Avant de rentrer vos plantes, essayez de repérer des traces d’infestations par les moucherons afin d’éviter la contamination de toutes vos plantes d’intérieur.

 

Remèdes naturels pour éliminer les moucherons

Lorsque vous vous attaquez à un parasite comme celui-ci, il est recommandé de débuter par des méthodes naturelles. Ils sont en effet moins dangereux et perturbateurs pour votre plante et votre maison. Si jamais vous vous rendez compte de l’inefficacité de votre traitement biologique, vous pourrez envisager le passage à des molécules et produits chimiques plus agressifs. Mais pour nous il s’agit seulement d’une deuxième ligne de défense.

 

1- Mettez en place des pièges à colle

Ces pièges ne sont pas seulement efficaces pour les souris ! Les pièges à colle sont des solutions faciles pour éradiquer de nombreux parasites des plantes. Il suffit de les placer à la surface de votre terreau et les moucherons seront capturés lors de leurs déplacements.

Pour les empêcher de pondre des œufs, remplacez fréquemment le piège (tous les deux ou trois jours). Il semblerait que ces insectes soient attirés par la couleur jaune. Donc si vous en avez l’opportunité vous pouvez vous orienter préférentiellement vers des pièges de cette couleur.

 

 

2- Réalisez un mélange de vinaigre blanc et cidre

Vous pouvez aussi créer des pièges à partir de vinaigre blanc et de cidre. Ces deux substances mélangées sont très efficaces pour capturer les moucherons.

Mélangez des volumes égaux de cidre et de vinaigre dans un plat peu profond ou une boîte de conserve pour servir de piège. Posez le contenant sur la surface du terreau de votre plante infestée (ou seulement à côté s’il n’y a pas beaucoup de place).

Le mélange attirera les insectes, qui tomberont alors dedans et se noieront.

 

 

3- Apportez des nématodes qui se chargeront d’éradiquer les moucherons

 

Bien qu’il puisse sembler contre-productif d’introduire des insectes supplémentaires dans l’équation, il s’agit d’un moyen simple de réduire le nombre de parasites. Les nématodes sont des insectes vermiformes incroyablement minuscules, souvent invisibles à l’œil nu. À l’état larvaire, ils tentent de s’infiltrer dans les moucherons et autres insectes, libérant une bactérie qui finit par dévorer le ravageur de l’intérieur.

 

4- Utilisez du peroxyde d’hydrogène

L’eau oxygénée est très efficace pour tuer les larves des moucherons. Le contact du peroxyde avec la larve a pour effet de la tuer instantanément. Attention au dosage car les plantes n’aiment pas trop l’eau oxygénée. Nous vous conseillons d’ajouter dans votre sol une solution composée d’un volume d’eau oxygénée pour 4 volumes d’eau.

Cette solution peut être dangereuse pour vos plantes. Aussi, nous vous conseillons de ne l’utiliser qu’en dernier recours.

Nos conseils pour éviter la prolifération des moucherons

1- Repérer l’infestation rapidement

Plus tôt est repéré le souci de moucherons, le mieux ce sera. Cela évitera qu’il se répande aux autres plantes. Il est recommandé de mettre en quarantaine votre plante contaminée seule dans une pièce à part. Cela permettra de limiter la contamination et la propagation.

 

 

2- Réaliser plusieurs fois le traitement

N’oubliez pas qu’un pot peut contenir trois à quatre générations de moucherons différentes. Vous devrez donc probablement appliquer votre traitement plus d’une fois afin d’éradiquer les différents stades de développement des petites mouches.

 

 

3- Limiter les arrosages

Avant d’arroser vos plantes d’intérieur, laissez sécher les deux premiers centimètres de terre présents en surface. Dans un premier temps, cela empêchera les moucherons de s’implanter à demeure dans le pot de votre végétal. Mais cela interfère également avec leur cycle de reproduction, avec pour effet final de réduire les populations qui se sont déjà installées.

 

 

 

Traitements chimiques pour éradiquer les moucherons

 

Si tout le reste échoue, il y a toujours les produits et les sprays insecticides pour maintenir sous contrôle votre envahisseur. Vous trouverez en grande Il existe de nombreux produits qui ciblent soit le stade adulte, soit le stade larvaire. Vous devriez pouvoir vous débarrasser de ces désagréables bestioles en quelques semaines, à condition de bien cibler une phase de leur cycle de vie et de renouveler souvent l’application.

 

 

1f7l3

Related Posts

Les infos pour entretenir son système de chauffage

Les infos pour entretenir son système de chauffage

Construction sans permis de construire : quels sont les risques ?

Construction sans permis de construire : quels sont les risques ?

Quel est le coût moyen d’une rénovation électrique en France ?

Quel est le coût moyen d’une rénovation électrique en France ?

Pourquoi choisir une alarme sans fil made in France ?

Pourquoi choisir une alarme sans fil made in France ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *