Nos centres

carte centres

Caumont-sur-Durance
Paris
Arles


En projet : Alpes-Maritimes, Var, Ardèche, Ille-et-Vilaine, Nord, Moselle, Haute-Garonne, Gard, Genève

Faîtes un don

Ambassadeurs

L'actualité de tous les centres

Martine Gauer, praticienne en réflexologie fasciale, propose des séances Gym des méridiens à l'Isle-sur-la-Sorgue les jeudis 11 mai, 8 juin et 6 juillet de 14h30 à 16h30.

Information et inscription (5 euros) au 06 75 94 44 02.

Arles - Samedi 13 mai 2017 - Vivre la Vie sera présente à la fête du quartier Monplaisir. Rendez-vous à 12h30 pour un repas partagé. Après midi, découverte et détente proposées par Vivre la Vie avec des séances de massages, des activités bien-être et, en fin de journée,  une séance de yoga collectif sur le stade.

Venez profiter de ce beau moment offert par les praticiens de Vivre la Vie pour prendre soin de vous.

Dimanche 21 mai - Bal tango au Sonograf' (salle de spectacle au Thor) de 18h à 23h. Ces soirées de tango argentin (milonga) sont organisées le troisième dimanche de chaque mois par l'association Lubitango, avec la participation des adhérents de Vivre la Vie pour l'accueil et la tenue du bar. 

Les formations proposées par Sophie Delrot à Eyguières, praticienne au centre Vivre la Vie d'Arles.

Lundi 3 avril : Access Bars.

Mardi 11 avril : le système immunitaire (MTVSS).

Lundi 1er mai : la vision.

Information au 06 59 80 33 07 et sur http://www.sophielogie.fr

Santé vous bien 31032017 2La Maison du soin et de l'information santé organisait, vendredi 31 mars, en partenariat avec Vivre la Vie, une journée pour découvrir les pratiques permettant d’améliorer sa santé et son bien-être. La manifestation s’est tenue sur le stade des cités, quartier Monplaisir.

Différents ateliers étaient proposés, Qi gong, méditation au bol de cristal, sophrologie, yoga..., que le public a pu expérimenter tout au long de la journée.

Le stand de cuisine « active » a permis de préparer divers jus vitaminés et d’obtenir des conseils pour se passer de gluten. Conseils, aussi, en maquillage et vestimentaires auprès d’Estelle, socio-esthéticienne, qui ont été bien appréciés. De même, les massages ayurvédiques et les massages des mains ont eu un grand succès !

Santé vous bien 31032017 1

La Maison du soin et Vivre la Vie ont accueilli un groupe de 10 personnes handicapées du Mas Saint-Pierre. Celles-ci ont participé à l’atelier d’art-thérapie et se sont essayées à la méditation avec beaucoup de joie !

La journée s’est terminée par une séance de yoga collectif sur le stade, illuminée par le soleil.

Maison du soin et de l'information santé. Contact : 06 78 33 22 27.

Mardi 7 mars - Offrez-vous une pause douceur à partir de 14h30 au salon de thé au Bonheur d'Emilie, à Arles. Café-Massages proposé par Magali Favier. Réservation au 04 90 98 38 71.

Du 27 février au 4 mars, venez donner votre sang. C'est la semaine du bien-être avec l'Etablissement Francais du sang (EFS), le Centre hospitalier d'Arles - Hôpital Joseph Imbert et l'association Vivre la Vie.

Les praticiens de l'association seront présents pour présenter les pratiques de soins de confort et de bien être. En remerciement de leur dons de sang, Vivre la Vie proposera aux donateurs des séances de réflexologie plantaire, relaxation, sonotherapie, Qi Gong, massages...

Vivre la Vie interviendra les lundi 27 février, mercredi 1er et vendredi 3 mars entre 10h et 16h. 

Gabrielle Savi, praticienne psycho-corporelle intervenant à Vivre la Vie (expérience somatique, biodynamique cranio sacrée, soins énergétiques) propose un week-end "Lumière" les 18 et 19 février à Arles au 10, rue Croix Rouge. 

Accueil à 10 heures. Ateliers toute la journée. A 21 heures, voyage sonore à l'écoute de sons vibratoires avec bols de cristal et flute Dizi. 
Le programme ici

Contact : Gabrielle 06 18 83 03 51. Facebook Parenthèse enchantée Arles.
Ateliers : 20 euros.
Voyage sonore : participation minimum 7 euros.

Atelier « Pourquoi tu t'appelles » le lundi 13 février de 10h à 13h à Caumont-sur-Durance, animé par Isabelle Marescaux.  

Tarif : 35 € - 25 € pour les adhérents de Vivre la Vie.

Informations : Isabelle Marescaux, Les Ateliers de la Voie - 06 63 59 78 19 ou lesateliersdelavoie@gmail.com.

Vendredi 27 janvier,  l'association Terre Adamantine organise à Maussanne une soirée yoga avec Marie Reverdy, à partir de 18h30. Le montant des inscriptions sera reversé à Vivre la Vie.

Réservation auprès de Delphine au 06 26 81 11 30.

Capture décran 2016 12 30 à 17.22.55J'avais un rêve : créer un lieu qui permette d'accompagner la vie, de faire grandir la joie et la force intérieure dans le respect de l'humain. Pendant plusieurs années, ce rêve s'est construit en moi jusqu’à devenir une réalité et Vivre la Vie est née !

Aujourd'hui débute la cinquième année de notre belle association. Cinq ans déjà ! Parfois, je regarde derrière moi et je suis reconnaissante à cette énergie intérieure de vie qui m'a permis de tenir et d'avancer dans la confiance ! Le souffle de vie est toujours plus fort que ce que l'on croit !

Les premières années, la construction était solitaire et intérieure. Ensuite, de nombreuses personnes, toutes aussi merveilleuses les unes que les autres, m'ont rejoint pour m'accompagner et faire de ce rêve une réalité.

L'année 2017 est la concrétisation de l'action, la reconnaissance de son utilité et la mise en place d'un grand nombre de centres Vivre la Vie en France.

Je tiens à vous remercier tous, les membres du Conseil d'administration, les salariés, les praticiens et vous, les adhérents, qui par votre confiance, vos retours et votre engagement pour votre santé me permettent de valider mon objectif.

Il faut que vous confie une chose essentielle pour moi : sans vous, je n'aurai pas transformé en opportunité l'épreuve traumatisante qu'a été la maladie et réalisé un objectif de vie.

J'espère ainsi apporter une petite pierre, même minuscule, au soutien de l'humain et au respect de notre belle nature.

Merci, par votre engagement pour vous-même, de m'accompagner dans cette réalisation.

Je vous souhaite une merveilleuse année 2017 !

Elisabeth Champon
Fondatrice

 

Les praticiens vous  proposent des séances en individuel ou en groupe : access bars, atelier d'écriture, hypnose, sophrologie, logothérapie, méditation relaxation,naturopathie, olfactothérapie, ostéopathie,

Qigong,réflexologieplantaire,reiki,réharmonisationénergétique,somatothérapie,écoute,soutienpsychologique,

socio esthétiques....

 

Local entrée

 

 

 

 

 

Adhérer à Vivre la Vie est le moyen le plus sur d’améliorer sa qualité de vie. On y trouve un environnement favorable permettant de sortir de son isolement et de retrouver la joie de vivre. On en repart avec des outils applicables dans tous les domaines : la nutrition par l’apprentissage de la qualité et la recherche d’une alimentation adaptée à sa situation, l’équilibre psycho-émotionnel, en évitant les comportements néfastes, les effets de l’environnement sur notre santé.

Pour vous informer, pour obtenir un rendez-vous d’adhésion, pour mieux nous connaître, venez nous rencontrer.

Contactez Delphine Colombier au 06 26 81 11 30

 

Prochainement

Vivre la Vie sera présente à la maison du don de sang d'Arles, lors de la journée mondiale du don du sang le Mercredi 14 juin .
Venez Donnez et Recevoir !!!

VIVRE LA VIE vous accompagnera sur la journée sur le site du centre hospitalier d'ARLES.

Découvrir les bases du Sensitive Gestalt Massage. Nicole Laurent, praticienne à Vivre la Vie, propose le samedi 21 et le dimanche 22 janvier 2017 un stage pour découvrir les bases de ce massage énergétisant et relaxant. 

Lieu : 19, rue Girart de Roussillon - Avignon

Informations au 04 90 14 97 01 et sur www.sgm84.com

Deux de nos praticiens en art-thérapie proposent des ateliers à Avignon. Ils sont ouverts à toute personne souhaitant découvrir l'art-thérapie ou s'engager dans une démarche de développement personnel et l'accompagner par une pratique artistique thérapeutique.

Une seule adresse : les ateliers du Caméléon - 32, boulevard Raspail, Avignon. 

Alain Montagard - Contact 06 15 32 49 02.

Isabelle Dutrait - Contact : 06 64 97 41 86 - isadutrait@gmail.com

Isabelle propose aussi :
• des ateliers dédiés aux futurs et nouveaux parents, pour accompagner la période périnatale, qui s'adressent également à leurs bébés et enfants en bas âges. Du matériel d'éveil, de puériculture et de jeu est mis à leur disposition ;
• des séances d'art-thérapie en groupe un mardi matin par mois. 

L'ouverture d'un centre Vivre la Vie identifié est attendue par les personnes en difficulté de santé. Notre recherche porte sur un espace de plein-pied d’une surface de 130 à 160 m².

Si vous connaissez des personnes susceptibles de mettre à disposition un tel espace, contactez notre correspondante, Fabienne Deville. 

Mais aussi, pour le financer, nous faisons appel à la générosité de chacun, particuliers, entrepreneurs. Nous vous invitons à en parler autour de vous, ainsi qu'à nous mettre en relation avec des partenaires privés qui seraient prêts à s’engager dans cette aventure indispensable pour les nombreuses personnes touchées par une maladie chronique dégénérative.

Bleu Safran Convergences organise une soirée avec Pierre Rabhi à Avignon le vendredi 2 décembre à 20 heures, au palais des Papes.

  • Conférence Convergence des consciences, autour de son dernier livre.
  • Concert : Les Confessions d’un Colibri, avec 8 artistes musiciens et chanteuses sur scène, une création sur l’itinéraire de Pierre Rabbhi, agroécologiste, écrivain et penseur (tout public). 
    Texte : Pierre Rabhi
    Livret : adaptation Ada Bonora et Pierre Rabhi
    Musique : Dominique Lièvre

Infos & Billetterie : www.bleusafran.org - 06 77 85 46 44 - contact@bleusafran.org

« L’éducation des plus jeunes à ces enjeux planétaires est une priorité absolue car un de mes questionnements est : quelle planète laisserons nous à nos enfants et quels enfants laisserons-nous à notre planète ? » Pierre Rabhi

Pour accueillir pleinement les personnes en difficulté de santé, nous aurons rapidement besoin d'emménager dans un lieu adapté,aux personnes en situation de handicap.

Nous sommes actuellement hébergés gracieusement par Géraldine Niaulon, IDE libérale qui nous accompagne dans nos actions

Toutes propositions  dans le secteur d'Arles seront bienvenues !

Grâce à la mise à disposition d'un local, à Arles, par Géraldine Niaulon, infirmière, Vivre la Vie pourra commencer à vous accueillir à partir du mois de janvier.

Des permanences et des ateliers de groupe sont également prévus sur la commune de Mouriès, avec le concours de la municipalité.

Dès maintenant, préparez votre inscription en téléchargeant les documents d'adhésion sur cette page et en appelant Delphine au 06 26 81 11 30.

D3P affiche 2016Les associations Défense et Promotion du Patrimoine Paysan - D3P et Fruits Oubliés PACA organisent leur 9ème fête de la biodiversité paysanne et des variétés anciennes, au Thor (Vaucluse), les 19 et 20 novembre 2016. 

Le thème de cette édition 2016 : les légumineuses.

Pendant deux jours, sont proposées des expositions, démonstrations, dégustations, conférences, animations pour enfants, et aussi un marché de producteurs de plants fruitiers, de variétés anciennes et de produits du terroir. Dans la salle, diverses associations, des producteurs et des organismes institutionnels accueillent les visiteurs sur leur stand et présentent leurs actions en faveur de la biodiversité.

Le vendredi 18 novembre à 20h30, conférence sur Le nouveau régime méditerranéen, pour protéger notre santé et la planète, animée par Dr Michel de Lorgeril, médecin et chercheur en nutrition au CNRS.

Le programme ici.

Nous relayons un article de Christophe Bernard, thérapeute, enseignant et auteur de plusieurs livres, que vous pouvez retrouver sur son site Althea Provence.
hiver 253x300« Prévention, prévention, prévention. Vous connaissez la musique. Nos amis anglais disent “Une once de prévention vaut une livre de guérison”. Facile à dire, mais comment faire pour mettre une bonne stratégie en place pendant l’hiver ?

Dans l’approche classique, on associe les propriétés des plantes à un symptôme donné. Vous vous enrhumez au moindre courant d’air ? Prenez des plantes immunostimulantes. Vous avez les bronches un peu prises ? Plantes mucolytiques et expectorantes. Sinus fontaine ? Pensez aux plantes asséchantes des muqueuses respiratoires. Etc.

C’est une approche valide qui correspond à notre vue très cartésienne de la santé. Mais une autre manière de procéder, un peu plus fine, consiste à laisser les symptômes de côté et à observer comment notre énergie vitale répond au cycle des saisons.

(…) L’hiver, nous avons besoin de chaleur. Tout au long des semaines et des mois, en particulier lorsque les températures se font basses, il est judicieux de consommer régulièrement des plantes qui vont maintenir un bon feu intérieur.

Les aromatiques

Les plantes riches en huiles essentielles sont, dans l’ensemble, de tempérament chaud. Elles sont moins actives que les épices d’un point de vue circulatoire, mais leurs substances aromatiques apportent un grand plus afin de protéger l’arbre respiratoire.

Ce sont d’excellentes plantes à infusion, à consommer régulièrement pendant l’hiver. Notez qu’elles peuvent être stimulantes le soir pour certains. Voici une liste de plantes à avoir à portée de main :

  • Thym (Thymus vulgaris), sommités fleuries sèches – sa spécialité : la protection des bronches.
  • Romarin (Rosmarinus officinalis), feuilles sèches – sa spécialité : un esprit clair et un foie non-encombré.
  • Hysope (Hyssopus officinalis), sommités fleuries sèches – un baume du tigre en infusion.
  • Sarriette (Satureja montana), sommités fleuries sèches – sa spécialité : petit coup de pouce au système immunitaire et digestion.
  • Origan (Origanum vulgare), sommités fleuries sèches – sa spécialité : petit coup de pouce au système immunitaire et anti-bactérien / antiviral.

Si vous avez accès à ces plantes à l’état frais (jardin ou nature), encore mieux. Mélangez-les, créez vos propres saveurs, accompagnez-les d’une pointe d’un bon miel (thym, lavande, sapin – un grand éventail de propriétés et de saveurs). Elles seront vos alliées pendant l’hiver. »

La suite de l'article ici.

Christophe Bernard est thérapeute, enseignant et auteur de plusieurs livres dont "Les recettes secrètes de mon herbaliste". A l'approche de l'hiver, nous diffusons un de ces articles sur le traitement de la grippe et du rhume que vous pouvez retrouver sur son site Althea Provence.  

« Nous avons tendance à oublier qu’il y a deux approches au traitement de la grippe et du rhume :

  • Supprimer – Supprimer les symptômes, exterminer virus et bactéries d’une manière chimique. Cette approche est basée sur la conviction que notre système immunitaire n’est pas capable de faire face à l’infection.
  • Soutenir – Soutenir le système immunitaire, qui est tout à fait capable de terrasser l’intrus, mais qui a parfois besoin d’un petit coup de pouce.

L’approche naturopathique est bien évidemment la deuxième.

Althea Provence

Notre système immunitaire est conçu pour résoudre une infection sans intervention externe. Tel un enfant qui fait son apprentissage à la vie, le système immunitaire doit savoir gérer les petits problèmes tout seul, ou il deviendra un assisté permanent.

Il y a bien sûr des exceptions à cette règle. Certaines personnes, très jeunes ou âgées, certaines personnes immuno-déficientes doivent être suivies de près. Mais pour le reste d’entre nous, abordons ensemble une manière simple de soutenir nos défenses naturelles pendant l’hiver.

Un traitement grippe et rhume efficace signifie préparer le système immunitaire en amont. Pour cela, nous abordons dans cet article quelques règles fondamentales d’hygiène de vie pendant l’hiver. Nous présentons ensuite certains compléments alimentaires clés.

Séparément dans un autre article, nous étudions une plante médicinale essentielle pour soutenir nos défenses: l’échinacée. Il y en a d’autres. Mais il faut savoir faire simple. Choisissons-en une, et apprenons à la connaître en profondeur, plutôt que de jongler avec des mélanges plus complexes.

Le type d’infection ne sera pas traité en détail dans cet article. Chaque type – sinusite, bronchite, angine, otite – requiert une panoplie différente de plantes médicinales. Nous nous concentrons ici sur le renfort des défenses immunitaires uniquement. »

La suite de l'article ici.

Nicole Laurent, praticienne à Vivre la Vie, propose un stage de Sensitive Gestalt Massage les 15 et 16 octobre à Avignon. Objectif : apprendre les bases de ce massage énergétisant et relaxant, pour un usage personnel ou professionnel.

Inscription au 06 37 18 15 90. 

Oct rose 2015 Carpentras copie

Le Vaucluse est mobilisé pour l’information et le dépistage du cancer su sein. Dans le cadre de l’édition 2016 d’octobre rose, plusieurs événements sont programmés.

Avec le centre hospitalier de Carpentras.
- Une journée, à laquelle l’association Vivre la Vie participe, le jeudi 20 octobre. Le matin, de 10h à 14h30, nous sommes présents aux côtés de la Ligue contre le cancer, l’ADCA84 et d’autres associations pour présenter notre action et accueillir les visiteurs.
Élisabeth Champon, fondatrice de Vivre la Vie, intervient lors du forum ouvert au public de 14h30 à 17h30. Au programme : Le cancer du sein, où en sommes-nous en France en 2016 ? Le dispositif d’annonce : approche par le médecin, le soignant et la psychologue. Prévention : quels sont les facteurs de risques ?
Le forum sera suivi d’une soirée destinée aux professionnels.
- Une soirée Zumbathon le samedi 22 octobre à partir de 19h à l’espace Auzon de Carpentras.

Avec l’Institut Sainte-Catherine à Avignon.
- Le mardi 11 octobre à 19h45, conférence-débat consacrée aux actualités 2016 dans le cancer du sein.
- Le jeudi 13 octobre à 15h, lectures, danses et poésie autour de la vie, dans le cadre des « matinées de la maison Sainte-Catherine »
Inscription obligatoire à partir du site internet http://octobrerose.isc84.org.

Toute l’année, Vivre la vie accueille, dans son centre de Caumont-sur-Durance, du lundi au samedi dès 9h30, toutes les personnes touchées par un cancer ou par une maladie chronique, invalidante, dégénérative. Si vous êtes concerné, ou si un de vos proches l’est, contactez-nous. Nous vous proposerons des solutions pour améliorer votre qualité de vie et vous accompagnerons dans votre combat pour une meilleure santé.

rdv sante 1 2oct16 paris V3 L400Vivre la Vie organise un séminaire de deux jours à Paris les 1er et 2 octobre. Il sera co-animé par Elisabeth CHAMPON, Thérapeute et Fondatrice de Vivre la Vie, Michel LALLEMENT, Chirurgien des centres de luttes contre le cancer, Nutritioniste, et Yann ROUGIER, Neuro-oncologue, Consultant international. Il traitera des maladies auto-immunes et de la fibromyalgie. En complément des conférences, plusieurs thérapeutes animeront des ateliers. La présidente et la vice-présidente de l'association Fibromyalgie SOS participeront à ce nouveau rendez-vous santé.

Ce sera l'occasion pour Elisabeth CHAMPON et Fabienne DEVILLE, Sophrologue, de présenter le projet de création du centre Vivre la Vie à Paris.

Merci au site Ma planète bien-être qui relaie l'événement. 

Fabienne Deville, sophrologue et correspondante de Vivre la Vie à Paris, est en direct, jeudi 15 septembre, sur Radio Médecine Douce. Elle est interviewé à 12h50 par Nathalie Lefèvre, animatrice de Notre journal de la santé.

Le lien vers le direct

maladies autoimmunesLes maladies auto-immunes et la fibromyalgie sont les thèmes du Rendez-vous Santé organisé à Paris les 1er et 2 octobre. Nous accueillerons pendant ces deux journées des intervenants de qualité, dans une alternance de conférences, d'échanges et d'ateliers pratiques. Lien pour télécharger le programme

Le docteur Michel LALLEMENT, Chirurgien des centres de luttes contre le cancer et nutritioniste, est l'auteur de plusieurs livres dont Les 3 clés de la santé (éditions Mosaïque-Santé) dans lequel il fait le tour des facteurs les plus influents sur notre santé : • Le mental et les émotions, déterminants pour conserver ou recouvrer la santé. • L’environnement, dont l’impact sur notre santé n’est plus à démontrer. • L’alimentation, avec une mise en évidence des conséquences de nos choix nutritionnels.

Le docteur Yann ROUGIER, Neuro-oncologue, Consultant international, interviendra le samedi après-midi pour développer un des outils de santé pour mieux prévenir et mieux guérir, celui relatif au mental et à l'émotionnel. Dans son dernier ouvrage, Se programmer pour guérir (chez Albin Michel), le docteur ROUGIER explique comment on peut prévenir et guérir en changeant nos habitudes de vie, très progressivement, sans heurts. Mieux manger, mieux respirer, tenir le stress à distance et gérer les émotions trop fortes ou trop anciennes qui nous submergent constituent la base de ce que propose la Deltamédecine qu'il présente dans son livre.

Élisabeth CHAMPON, Thérapeute, Conseil en entreprises et Fondatrice de Vivre la Vie, co-animera chaque conférence. Elle a ouvert en janvier 2014 le premier centre Vivre la Vie dans le Vaucluse. Avec l'appui de Fabienne DEVILLE, un projet d'ouverture de centre se prépare sur Paris. L'important est de trouver des locaux adapatés pour accueillir dans les meilleures conditions les personnes touchées par une maladie chronique, dégénérative, invalidante comme le cancer, les maladies auto-immunes, la fibromyalgie... Élisabeth CHAMPON espère que ces personnes pourront bénéficier de l'accompagnement, des activités et programmes proposés début 2017.  

Divers ateliers seront proposés pendant le Rendez-vous Santé par des thérapeutes : 

Une conférence sur la santé intégrative et une initiation à la méditation avec une séance de « sieste méditative », par Nathalie GEETHA BABOURAJ.

Un mini-atelier d’art-thérapie, par Anick ROSAS.

« La psy qui danse - Akordance », par Véronique SOMMER.

Une initiation à la sophrologie, par Géraldine HAEGELI.

De même, la présidente et la vice-présidente de l'association Fibromyalgie SOS présenteront leur association.

Pour vous inscrire, vous pouvez télécherger le formulaire d'inscription en vous rendant sur cette page, laissez un message avec vos coordonnées sur accueil@vivre-la-vie.net ou nous appeler au 04 86 34 05 52.

Capture décran 2016 07 15 à 21.24.44La fondation Anber a décidé d’attribuer une subvention importante à Vivre la Vie. Cette décision conforte la pertinence du projet initié par sa fondatrice, Élisabeth CHAMPON. Une nouvelle fois, Vivre la Vie est reconnue pour le sérieux du travail quotidien réalisé par les praticiens bénévoles qui interviennent à l’association. Cette reconnaissance est un encouragement pour toutes les personnes touchées par la maladie : venir régulièrement dans un centre Vivre la Vie, c’est l’assurance d’y trouver un accompagnement bienveillant et de qualité ainsi que les moyens d’améliorer durablement son état de santé.  

Après le Vaucluse, Vivre la Vie prépare l’ouverture de nouveaux centres à Paris, en Moselle, dans les Alpes-Maritimes, le Gard, la Haute-Garonne, le Var, pour ne citer que les projets les plus avancés. 

La Fondation Anber a été créée en 1989 pour soutenir des actions de solidarité, notamment dans le cadre de l’éducation, de la santé et du travail. Elle a été reconnue comme établissement d’utilité publique par un décret du 21 mars 2002. Le projet de la fondation tourne autour d’une idée force : soutenir les associations qui s’engagent en faveur des publics fragilisés, en France comme à l’étranger. Son Conseil d’administration est composé de 9 personnes, tous bénévoles. Grâce à une structure de gestion très légère, l’ensemble des dons reçus va en totalité aux projets soutenus. Les membres du Conseil d’administration se réunissent quatre fois par an pour étudier les projets et les dossiers de candidature. Chaque année, 150 à 200 projets sont soutenus. 

Pour Élisabeth CHAMPON, ce soutien « nous ouvre des horizons nouveaux pour lever des fonds encore plus importants. Au nom de tous les adhérents de Vivre la Vie qui comptent sur nous pour les accompagner dans leur combat vers une meilleure santé, j’adresse des remerciements émus à la fondation Anber. Sa contribution arrive au moment où notre association est sollicitée pour ouvrir des centres dans plusieurs régions. Elle nous permet ainsi de répondre plus largement aux attentes de nos concitoyens touchées par un cancer ou toutes autres maladies chroniques. » 

Madeleine Brogniez, intervenante à Vivre la Vie, propose le jeudi 7 juillet, un atelier Yoga en extérieur "Les pieds dans le ciel", atelier en postures inversées.

Informations : 06 43 66 21 25

Douze photos pour la vie - Vivre la Vie expose à la Maison du Département de L'Isle-sur-la-Sorgue, du lundi 27 juin au vendredi 1er juillet, une sélection des photographies réalisées au cours des ateliers de photothérapie animés par Aurore SOUMILLE, photo-thérapeute, et Frédéric SICARD, de Make You happy.

Expo photosLes adhérents de Vivre la Vie qui ont participé au projet ont été accompagnés, pendant plusieurs mois, pour mener un travail sur eux-mêmes. Chaque photo est construite et mise en scène à partir d'un thème choisi par les participants : ressources, force, sérénité, désir, espoir, confiance, découverte, respect, partage, amour, joie, nature.

L'association Vivre la Vie en a tiré un calendrier 2016 – 2017 qui sera disponible à partir du 27 juin et sera remis aux donateurs de l'association.

Vivre la Vie s'adresse aux personnes touchées par la maladie, à leurs proches ainsi qu'à toutes les personnes souhaitant connaître les moyens de maintenir un équilibre favorable à sa santé. L'association propose à celles-ci un accompagnement permettant de créer du lien, d'améliorer leur qualité de vie, de leur apprendre à prendre soin d'elle-mêmes, et de profiter d'un moment de bien-être et de douceur. 

Les difficultés de santé posent un défi à relever. Où trouver en soi et autour de soi des ressources et des outils ? Comme un petit enfant qui vient au monde, la personne se sent fragile ; elle a besoin d’un accompagnement bienveillant pour lui permettre de se mettre debout et de trouver le chemin pour aller à la rencontre de sa vie et des autres.

À Vivre la Vie, la personne est placée au centre d’une démarche globale de retour et/ou de maintien de la santé. Elle est accueillie sans stigmatisation de quelque manière que ce soit par la maladie.

La photo est un vecteur efficace qui permet à la personne malade d'« apprendre à mieux se connaître et à se voir différemment », d’« appréhender positivement son corps et sa personnalité ».

Appel à dons : Pour chaque don de 50 euros et plus, Vivre la Vie vous offre un calendrier réalisé avec les 12 meilleures photos. Nous pourrons vous remettre votre exemplaire soit en venant à l'exposition du 27 juin au 1er juillet, soit en venant nous rendre visite à l'association à Caumont-sur-Durance, du lundi au vendredi de 9h30 à 18h et le samedi de 9h30 à 16h30, soit en nous appelant au 04 86 34 05 52. Pour participer à notre campagne, cliquez ici. Nous vous remercions pour votre générosité. 

affiche cancer APTProjection suivie d'un débat du film Cancer business... mortel ? le samedi 18 juin à 18h30. 

Avec la participation des docteurs Nicole DELÉPINE et Jean Loup MOUYSSET et du réalisateur Jean-Yves BILIEN.

Y aurait-il un super business de la maladie qui ne tiendrait pas compte des patients en souffrance?

Le docteur Nicole Delépine, Cancérologue, responsable de l'unité d'oncologie pédiatrique de l'hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP), pratique avec son équipe une cancérologie individualisée et sans aucun doute mieux tolérée et de surcroît plus efficace. Ses résultats parlent d'eux-mêmes : plus de 90% de réussite sur des cancers de l'os chez l'enfant si la prise en charge est immédiate contre 50% ailleurs.

Après trente ans de bons et loyaux services, le Dr Delépine s'apprête à partir en retraite en juillet prochain et à cette occasion les pouvoirs publics envisagent très sérieusement la fermeture du service. La présence de la petite équipe des 8 médecins séniors pédiatres qui exercent avec elle, depuis plus de trente ans garantit la pérennité de ses méthodes et pourtant l'avenir du service reste très incertain.

« Peut-on soigner librement en France ? » manifestement la question vaut la peine d'être posée.

Après plus de 25 ans de lutte, le service existe toujours. Il est à parier que si les résultats n'avaient pas été significatifs l'unité aurait tout bonnement disparu depuis bien longtemps. La médecine actuelle semble s'élaborer sur un fonctionnement à plusieurs vitesses. Cette médecine uniformisée, informatisée, déshumanisée n'est pas du goût du Dr Delepine et de ses collègues.

Ce qui se joue très clairement c'est la vie d'enfants et d'adultes. II semble donc évident que poursuivre la mission initiée par le Docteur Delépine est pour ainsi dire vitale.

Le site de l'association Ametist

Initiation au Taï chi chuan avec René Beltran, diplômé de l'Université de médecine traditionnelle de Shanghai et intervenant à l'association, le dimanche 12 juin de 9h30 à 17h au centre la Souvine à Avignon Montfavet. Cette initiatiion est proposée au profit de l'association Jeunes du Mékong et Intégration. Réservation : Jacqueline 06 14 99 05 72.

DeuchsParti de Paris, samedi 4 juin, le rallye 100 % féminin des Deuch’s roses 2016 s’achèvera dimanche 12 juin au Pont-du-Gard. Porte drapeau de “Le Cancer, la femme… la vie”, les quatre femmes dynamiques et motivées, qui tiennent le volant des véhicules roses, traversent la France « pour promouvoir la lutte contre les cancers féminins et communiquer sur le soutien apporté aux femmes et leurs proches pendant et après un cancer ».

Samedi 11 juin, les Deuch’s font étape à Saint-Saturnin-lès-Avignon, sur le parking Mounition, place du Marché. Elisabeth Champon, fondatrice de Vivre la Vie, interviendra vers 17h pour présenter l'association.

Un tour de ville en convoi est prévu à 17 heures, avec les voitures des membres du 2 CV club Luberon Ventoux, présidé par Didier Morell : « Nous irons les chercher à Apt, puis reviendrons en convoi jusqu’à Saint-Saturnin par la route de Pernes. Les voitures anciennes seront exposées, l’occasion pour les professionnels, personnes et associations présentent d’aborder et de discuter des problèmes liés au cancer chez la femme ».

L'association Les Deuch's a vu le jour en mars 2013, à l'initiative de deux amies, Annie Delamare et Magali. En octobre 2014, elles sont parties sur les routes pour la première édition du rallye des Deuch's afin de sensibiliser le public sur la prévention et le dépistage du cancer du sein.

GlyphosateEn l’absence de majorité qualifiée des États membres, la Commission a proposé, ce mercredi 1er juin, de prolonger l’autorisation du glyphosate de 12 à 18 mois en attendant l’avis de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Alors même que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) refuse toujours de publier l’intégralité des études sur lesquelles elle s’est basée pour son évaluation du glyphosate ainsi que l’identité des experts nationaux ayant participé à cette évaluation. La décision finale en comité d’experts aura lieu le 6 juin.

Michèle RIVASI, députée européenne, membre de la Commission santé et environnement, a réagi :

« À ce jour, les États européens ont été incapables de se prononcer à la majorité qualifiée sur le renouvellement ou non de l’autorisation du glyphosate en Europe. Dans la mesure où sa licence expire le 30 juin 2016, la Commission européenne a eu recours à une autre possibilité légale pour prolonger cette licence de 12 à 18 mois afin d’obtenir une décision de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) sur la carcinogénicité du glyphosate. »

Regrettant cette décision, la députée regrette que « la règle de l’opacité autour du glyphosate se perpétue. Alors que nous avons exigé de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qu’elle publie les études sur lesquelles elle s’est basée pour affirmer que le glyphosate "n’est probablement pas cancérogène" », elle nous a enfin répondu hors délai dans une lettre adressée mardi 31 mai qu’elle devait consulter les industriels avant de pouvoir publier ces études qui leur appartiennent. De même, notre demande de divulguer le nom des experts qui ont participé à l’évaluation du glyphosate pour l’EFSA n’a pas été satisfaite. »

Avec le nouveau sursis offert au glyphosate, Michèle RIVASI demande que celui-ci soit utilisé pour « produire des études scientifiques indépendantes sur les effets de perturbation endocrinienne de cette substance et son impact sur la biodiversité. Au niveau national, les gouvernements européens ont la possibilité d’interdire sur leur territoire tous les pesticides à base de glyphosate. Les décideurs politiques doivent donner, dès maintenant, un message clair à l’industrie chimique et aux investisseurs pour qu’ils se préparent à tourner la page du glyphosate. »

Cannes 1

Grâce au soutien du styliste avignonnais Frédéric Duverneuil, notre association était présente au festival de Cannes 2016.

Dimanche 22 mai, notre nouveau partenaire présentait ses créations lors du défilé Fashion Glam Couture organisé par Myriam Larrière à l’hôtel Le Majestic de Cannes. A l'issue du défilé, ses mannequins ont communiqué sur notre association, vêtues d'un T-shirt imprimé aux couleurs de Vivre la Vie.

Cette initiative est une super contribution pour nous faire connaître auprès des personnes et personnalités présentes. C'est un pas de plus vers la recherche de marraines et de parrains qui pourront nous aider à transmettre le sens de notre action en direction des personnes en grande fragilité due à un grave problème de santé.

Merci à Frédéric Duverneuil et Myriam Larrière pour ce coup de projecteur, ainsi qu'aux photographes officiels de l'évènement Eric Meyss et Richard Vinchon.

flyer21x15cm sem21mai2016Le deuxième séminaire Vivre la Vie, animé par le docteur Michel LALLEMENT, Chirurgien cancérologue, et Élisabeth CHAMPON, Fondatrice de Vivre la Vie, aura lieu les samedi 21 et dimanche 22 mai. Il s'adresse aux personnes touchées par le cancer, à leurs proches et à toutes personnes intéressées.
Le séminaire fait un point approfondi sur les facteurs agissant sur notre santé : les incidences de nos choix alimentaires, l'impact de l'environnement et l'action de notre mental et de nos émotions.
Les intervenants donneront de nombreux conseils, simples et accessibles à tous, et proposeront des outils à appliquer pour soi. Le but du séminaire est de nous emmener vers l'autonomie, « la majorité des actions de rééquilibrage de notre terrain ne [dépendant] que de nous » (Michel Lallement, in Les 3 clés de la santé, Ed Mosaïque-Santé).

Le séminaire se tiendra à Caumont-sur-Durance (Vaucluse), dans les locaux de Vivre la Vie. Chaque journée commence à 9h30 et se termine à 16h30. Le déjeuner de midi, offert par l'association, est pris sur place.

Inscrivez-vous à l'avance. Toutes les informations pratiques et le formulaire d'inscription peuvent être téléchargés ici.

Infos et contact : Magali Bouchibaresponsable des séminaires, au 04 86 34 05 52 (choix 2)

L'association Fête de la nature a été créée le 12 février 2009 à l’initiative du comité français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et du magazine Terre Sauvage. Quelques manifestations dans notre département :

Le samedi 14 mai, à Morières-lès-Avignon, de 13h à 18h, à l'Espace Culturel Folard. Au programme : Brocante du jardinier, conférence sur l'abeille, stands Naturoptère, ateliers interactifs sur l'environnement, les plantes (quizz, rempotage,...), les insectes (abeilles, fourmis), projection du film Human de Yann Arthus-Bertrand. Le programme complet sur le blog de Morières City Zen http://morierescityzen.blogspot.fr

Le samedi 21 mai, au jardin de la Darmane (Avignon), de 14h à 16h30, 2792 avenue du moulin de notre dame : À la découverte des plantes médicinales et aromatiques. Réservation au 04 90 25 81 17 (association Semailles)

Clarisse CARON, intervenante en naturopathie et réflexologie à l'association, intervient aussi au cours des semaines Jeûne et Bien-être en Arles organisées au Domaine de la Tourette à Fourques. Les prochaines dates : du 16 au 23 avril et du 14 au 21 mai. Info au 06 73 99 88 32.

LegumineusesMardi 3 mai, le Réseau Action Climat et Solagro ont présenté leurs recommandations en faveur du retour des légumes secs sur l'hexagone. Intitulé « Les légumes secs, quelles initiatives territoriales », ce rapport est un plaidoyer argumenté pour le retour des lentilles, fèves, pois chiches, lupins et autres haricots... dans nos assolements et dans nos assiettes.
Ce rapport rappelle les bienfaits des légumineuses, sur la base des études les plus récentes : bonnes pour la fertilité des sols, l'environnement, la santé, mais aussi bonnes pour le climat !
En fixant l'azote de l'air dans les sols via leurs racines, elles réduisent les besoins d'engrais des cultures, enrichissent les sols. Or, la fertilisation est un gros poste d'émissions de gaz à effet de serre.
Les légumineuses nous apportent également des protéines qui peuvent réduire nos besoins de protéines animales, que nous consommons globalement en excès.
Si l'on peut se féliciter de produire des lentilles au « Puy », des mogettes en Vendée, du lentillon en Champagne, ou du haricot de Soisson, nous mangeons en France 2 fois moins de légumes secs que la moyenne européenne, et 4 fois moins que la moyenne mondiale.
Les auteurs du rapport présente, page 7, l'intérêt de l'apport protéique des légumineuses :
« Tous les spécialistes s’accordent à dire que les apports en viande de la population française sont supérieurs aux recommandations des nutritionnistes. La répartition actuelle des protéines consommées est de 2/3 animales 1/3 végétales, alors que la recommandation maximale est de ne pas dépasser 50 % de protéines animales. Ainsi, les régimes alimentaires des populations occidentales (trop riches en protéines animales, en lipides et en sucres, trop faibles en fibres) sont un facteur d’aggravation de risque de certaines maladies (maladies cardiovasculaires, certains cancers, obésité).
« Les légumes secs fournissent un nombre de nutriments très intéressant pour le corps humain : glucides complexes (amidon à faible indice glycémique), fibres, vitamines (notamment B9 ou acide folique) et minéraux comme le calcium, le zinc, le phosphore et le fer. De plus, le peu de matières grasses qu’ils contiennent comportent les acides gras essentiels...
« Ils apportent en outre plusieurs bénéfices santé pour les consommateurs (Pulse Canada, 2002 ; Martine Champ, 2014) :

  • Un index glycémique peu élevé qui convient particulièrement aux diabétiques (protection contre le diabète de type 2) et aide à la prévention chez les sujets sains.
  • Une diminution des risques de maladies Cardiovasculaires (MCV) car la consommation régulière de légumineuses à graines peut entraîner une diminution du cholestérol et de triglycérides dans le sérum (deux facteurs importants de MCV).
  • Une caractéristique antioxydante.
  • Un rôle protecteur contre le risque de cancer du colon ( fibres, composés bioactifs)... »

Lire le rapport Solagro - Réseau Action Climat

Conférence Naturopathie et endocrino-psychologie le mercredi 27 avril à 19h à Monteux (22, boulevard Maréchal Foch).

Avec Nadia BAZANTE, infirmière et éducatrice de santé.

Réservation au 06 79 69 74 56. Participation libre.

VlV 26062014 2 copieVivre la Vie propose à ses adhérents une gamme étendue de pratiques complémentaires à leurs parcours de soin. Celles-ci sont prodiguées par des thérapeutes diplômées, choisis pour la qualité de leur compétence et leur professionalisme. Ils interviennent tous bénévolement à l’association, en fonction de leurs disponibilités. 

Depuis les débuts de Vivre la Vie, 59 praticiens ont donné de leur temps pour accompagner chaque personne qui choisit Vivre la Vie pour se donner les moyens de prendre soin de soi et soutenir sa santé. 

Régulièrement, Elisabeth CHAMPON, la fondatrice de l’association, reçoit des thérapeutes qui souhaitent rejoindre l’équipe de Vivre la Vie. Depuis le 1er janvier, ils sont 9 de plus à proposer des séances individuelles ou en groupe : Mireille BRUSCHET (naturopathie), Coralie DA COSTA (kinésithérapie), Richard DELIAS (atelier d’écriture), Françoise GELLÉ (sophrologie et reiki), Mélissa GONTERO-PHILIS (diététique), Fabienne HANNEQUIN (reiki), Alexis HOGNON (reiki), Nicole LAURENT (Sensitive Gestalt Massage), Alain MONTAGARD (art-thérapie). 

Cet engagement des thérapeutes est la force de Vivre la Vie. Par leur action, ils confirment le bien fondé du projet développé par la fondatrice : il existe de nombreuses solutions pour améliorer la qualité de vie des personnes touchées par la maladie, pour développer les ressources présentes chez chacun, pour renforcer les défenses immunitaires, avec un objectif : se donner les moyens d’une guérison durable.

La liste des praticiens

LPODans le cadre de la 11ème semaine sans pesticides, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO PACA) a choisi une ferme de production de fruits pour nous informer sur la dissémination des pesticides dans l'environnement et sur les techniques pour s'en passer. Au programme de ce dimanche 20 mars à 14 heures :

  • Découverte de la ferme et des méthodes de culture.
  • Informations sur les pesticides, les OGM, les plantes mutées et les perturbateurs endocriniens.
  • Démonstration de greffes d’arbustes.
  • Utilisation des auxiliaires naturels et relâcher d’un rapace.

Inscription ici

logo ab(…) Selon les chiffres du sondage de l'Agence BIO (l'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique) réalisé par le CSA et publié le 25 février dernier à la veille de l'ouverture du Salon international de l'agriculture à Paris, les surfaces cultivées sans produits chimiques ont bondi en France de 17 % en 2015. Même si cela ne représente encore que 4,9 % du territoire agricole hexagonal sur cette seule année, 220.000 hectares ont été convertis en bio pour atteindre 1,3 million d'hectares fin 2015.

En un an, le nombre de producteurs passés au bio, lui, a progressé de 8,5 % dans l'Hexagone. Plus de 2.250 agriculteurs ont ainsi supprimé les produits chimiques dans leur exploitation en 2015 : ils sont désormais 28.725 en France. Si ce chiffre ne représente encore que 6,5 % des fermes françaises, il pèse pour près de 10 % des emplois agricoles.

Le bel appétit des consommateurs pour le bio

Si le bio progresse, c'est aussi parce que les consommateurs ont faim de produits plus sains et de meilleure qualité. En 15 ans, le pourcentage de Français consommant des produits bios au moins une fois par mois a explosé, passant de 37 à 65 %, selon les chiffres de l'Agence BIO. (...)
En septembre dernier, les résultats du sondage Toluna QuickSurveys réalisé pour le magazine LSA, spécialisé dans la consommation des ménages et les grandes surfaces, montraient que les Français qui mettent du bio dans leur assiette (et dans leur placards) étaient désormais majoritaires dans l'Hexagone. Ils étaient 43,2% à consommer bio chaque semaine, et 10% tous les jours. Seuls 12,9% d'entre eux disaient ne jamais manger bio.

Bon pour la santé

Le sondage de l'Agence BIO révèle également que 82 % des Français font confiance aux produits bios. Pourquoi un tel engouement ?
Les raisons des consommateurs sont diverses. 56 % des sondés jugent meilleurs le goût et la qualité des produits bios, 58 % d'entre eux veulent protéger l'environnement et 59 % manifester leur soutien à l'agriculture biologique. Mais pour 63% des Français, la santé arrive en tête des motivations pour manger bio. A juste titre.
De nombreux rapports scientifiques montrent que le contenu de notre assiette n'est pas beau à voir. En 2011, les études de l'alimentation totale (EAT) de l'Anses ont révélé la présence d'une douzaine de substances toxiques comme la dioxine, des métaux lourds et des pesticides dans près de 20.000 produits de consommation courante. Autant de polluants suspectés d'augmenter les risques de cancers, les troubles endocriniens, les lésions rénales et nerveuses.
Certes, il est difficile pour les productions agricoles biologiques d'échapper à 100% à toute contamination par les produits chimiques, fongicides, pesticides et autres herbicides, même si les agriculteurs n'en utilisent aucun. Des résidus de ces substances polluantes utilisées massivement sur le sol français sont en effet présents partout, dans l'atmosphère et dans l'eau. Mais selon le dernier rapport de l'Efsa, l'Agence européenne de l'alimentation, les pesticides contaminent environ moins d'un fruit bio sur vingt, contre un sur deux issus de l'agriculture conventionnelle, et les rares fois où ils sont présents dans les végétaux bio, leur teneur est de dix à cinquante fois mois importante.
Concernant la viande, l'animal nourri sans antibiotiques et essentiellement avec des grains bios, offre les garanties d'une nourriture saine et sans pesticides.

Les arguments nutritionnels du bio sont imbattables

Selon un rapport de l'Afsaa (ex Anses) publié en 2003, les fruits et légumes bio contiennent plus de minéraux comme le magnésium, le fer et le zinc, ou encore de polyphénols (substances antioxydantes) que leurs frères et soeurs issus de l'agriculture conventionnelle. Les plantes développent en effet naturellement ces substances pour se défendre les attaques des insectes et des bactéries. Chose qu'elles ne font pas lorsqu'elles sont cultivées avec des pesticides.
Tomate, kiwi, pêche, raisin, poivron, orange et pomme de terre bio contiennent ainsi 10 à 15 % de vitamine C en plus. Quant à la viande, au lait et à ses produits dérivés (les fromages, les yaourts et le beurre), ils sont aussi plus riches en oméga 3, acide gras essentiel à la bonne santé cardio-vasculaire. (...)

Extrait de l'article du journal Sud Ouest du lundi 7 mars 2016

IMG 1651 webEt si nous mettions toutes les chances de notre côté pour rester en bonne santé ? C'est ce que propose l'association Vivre la Vie avec son programme d'éducation Prévention-Santé, le PEP'S.

Ce programme s'adresse à toute personne souhaitant entretenir et développer son capital santé par la prévention. Il concerne autant la prévention de la maladie que celle de la récidive.

En mettant en œuvre, chaque jour, des actions constructives, nous multiplions nos chances de rester en bonne santé. C'est le principe de la prévention, qui nous amène à être acteur de notre santé et nous montre que la maladie n'est pas une fatalité. Vivre la Vie, par son approche et par les outils mis à disposition, accompagne aussi vers la prévention.

Le PEP'S se déroule à Caumont-sur-Durance sur 8 week-ends, le samedi et le dimanche de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Il commence les 27 et 28 février 2016

Information sur les modalités pratiques et le calendrier et inscription au 04 86 34 05 52 (choix 1).

arton8812 9be6f« Lorsque les aliments ultra-transformés constituent la base de nos régimes alimentaires, nous créons un terrain favorable au développement des maladies chroniques. Par exemple, la science montre clairement que l’adhésion massive à des régimes à base d’aliments ultra-transformés (comme le régime omnivore de type occidental, dit « Western Diet », riche en énergie et aliments raffinés ultra-transformés) observée dans certaines grandes villes augmente les risques d’obésité, de diabète de type 2 (le diabète non insulinodépendant), de maladies cardiovasculaires et de cancers (parmi les enjeux majeurs de santé publique), mais aussi de mortalité. »

Lire l'article d'Anthony Fardet, chercheur au département de nutrition humaine, Inra et université d’Auvergne, publié le 20 janvier 2016 par le quotidien Reporterre.